Joany Bissonnette, finissante en Mécanique industrielle de construction et d’entretien

Joany Bissonnette, diplômée de l’École Polymécanique de Laval et une inspiration pour plusieurs  !

Passionnée par l’électricité, l’électronique et les automates programmables, Joany Bissonnette s’est écrite au DEP en Mécanique industrielle de construction et d’entretien, alors qu’elle était encore au secondaire.

À la fois déterminée et pleine d’ambition, elle a fait partie d’un programme spécial à l’école secondaire Georges-Vanier, bâtiment avoisinant l’École Polymécanique de Laval, ce qui lui a permis d’effectuer son secondaire 4 et son secondaire 5 en même temps que son diplôme d’études professionnelles. À 26 ans, Joany travaille maintenant chez Hydro Québec dans le département de la subtilisation d’énergie. Ayant le désir d’en connaître toujours plus, elle poursuit également ses études en Génie électrique à temps partiel à l’université.

Pour y arriver, Joany a dû faire face à plusieurs défis. Comme plusieurs autres programmes du secteur de la mécanique d’entretien, le programme Mécanique industrielle de construction et d’entretien fait partie des métiers non traditionnels féminins. Lors de son arrivée à l’École Polymécanique de Laval, Joany dit avoir eu de la difficulté à s’intégrer au groupe. Victime de commentaires et de blagues sexistes, Joany a envisagé l’abandon de sa formation. Par chance, ses enseignants et ses parents l’ont encouragé et convaincu de continuer. Après de nombreuses discussions avec les autres élèves et les enseignants, cette dernière est bien vite devenue la petite sœur des autres garçons.

Joany considère la présence de la femme dans les métiers non traditionnels comme très importante. « Les femmes apportent une dynamique différente à l’équipe de travail. Beaucoup trop de stéréotypes sont associés aux emplois et c’est désolant », a-t-elle mentionné. « Certaines femmes sont également capables de travailler dans des conditions difficiles, de même que de lever des charges  ! », a-t-elle repris. Joany a conclu le sujet en disant qu’il est plus que temps d’abattre les propos sexistes à cet égard. Les femmes, tout comme les hommes, ne devraient pas être jugées en fonction de leur domaine d’études.

Joany est véritablement un synonyme de persévérance et de détermination. À 26 ans, elle a déjà un diplôme d’études secondaires, un diplôme d’études collégiales et bientôt un diplôme d’études universitaires. Plus tard, elle aimerait gravir les échelons pour obtenir un poste de cadre dans l’entreprise où elle travaille présentement. Toutefois, son projet le plus important à ce jour est de fonder une famille.

Merci Joany et bonne continuité  !



Articles de cette section