Accueil > Découvrir la FP > Blogue

Mon quotidien en tant que dessinateur industriel !

Par Alexandre Vincent, diplômé en Dessin industriel du Centre de formation Compétences-2000

Ayant opté pour une carrière de dessinateur industriel, j’ai vu juste en mon choix puisque je suis un passionné de dessin et des mathématiques ! Mais qu’en est-il du métier de dessinateur industriel ? Vous vous demandez peut-être en quoi consiste ce métier ? Voici à quoi peut ressembler ma journée ! Bonne lecture !

Ma journée débute alors que l’estimateur de la compagnie m’amène une soumission. Ce sera alors à moi de produire un dessin d’atelier ; ce même dessin qui sera alors envoyé au client pour lui donner un aperçu du modèle qu’il a commandé. Pour effectuer cette tâche (comme toute tâche du dessinateur), la maitrise de logiciel de dessin assisté par ordinateur est essentielle, mais cela ne suffit pas ! Les croquis occupent également une place importante, car je dois bien m’entendre avec mon collègue pour bien comprendre ses demandes. La bonne lecture des plans et devis devient alors fondamentale !

 Une fois le dessin d’atelier complété, le client veut savoir la configuration optimale de nos produits dans ses installations. Dans ce cas, la lecture de plans est impérative et bien souvent les clients nous font parvenir des croquis réalisés à la main et leur lecture est parfois difficile. Je dois donc redoubler d’efforts afin de leur fournir un dessin architectural de qualité avec des moyens limités. Car c’est ces dessins qui déterminent le nombre de produits vendus au client.

Du coup, la fabrication peut commencer ! Si le produit demandé est standard. Cette étape est courte et la simple réalisation d’une liste de matériel est nécessaire. Par contre, si leur demande est hors normes, le produit doit être développé. Cette étape est l’une de mes préférées. Pour la conception, une bonne vision spatiale est de mise, car une erreur de quelques millièmes peut causer un mauvais fonctionnement. La minutie et la précision sont de mise lors de cette étape puisque l’assemblage et tous ces composants doivent concorder une fois le produit entièrement conçu. Il s’avèrera alors nécessaire de produire une liste des matériaux pour bien planifier la production. Cette liste, générée par un chiffrier électronique, nous permettra de bien calculer le nombre de morceaux à produire.

Les produits non standard demandent une préparation spéciale. Je dois donc créer une programmation. Ce programme sera acheminé jusqu’à une machine-outil à commande numérique qui se chargera d’usiner le morceau. Une fois la pièce usinée, je dois en prendre les mesures pour m’assurer qu’il n’y ait pas de failles dans sa conception. Tout au long de la fabrication (de l’usinage à la finition), je garde l’œil attentif sur mon produit afin de m’assurer du bon déroulement de sa production. J’aime beaucoup cet aspect de mon travail puisque je suis près de mon produit et j’y ai facilement accès pour l’inspecter !

Nous voici rendus à la finition et à l’emballage. À ce moment-ci, le produit est prêt à être envoyé au client. C’est alors une vraie satisfaction !

Aimeriez-vous exercer tout comme moi le métier de dessinateur industriel ?


 

 


Site Internet de la CSDL Site Internet de la CSDL Site Internet «Ma carrière se dessine» - page d'accueil