Accueil > Découvrir la FP > Blogue

Choisir un métier non traditionnel

La formation professionnelle ouvre la porte vers des métiers tous plus différents les uns des autres. Ce vaste choix s’offre tant aux femmes qu’aux hommes, et ce, sans aucune restriction ! On peut donc y voir évoluer un élève dans un programme le menant vers un métier dit ’’non traditionnel’’.

On dit qu’un métier est traditionnellement masculin lorsqu’il est exercé par moins de 33% de femmes. Du côté de la formation professionnelle, on pense aux métiers de la construction, au mécanicien ou encore au pompier. L’on qualifie un métier féminin lorsque les hommes qui le pratiquent s’y font rares : coiffeur, esthéticien, secrétaire juridique ou médical, décorateur intérieur, couturier... La formation professionnelle compte plusieurs diplômés qui ont choisi un métier dit non traditionnel et qui s’y plaisent !

Ces diplômés heureux dans leurs métiers vous diront que la clé est d’abord d’écouter sa passion et de suivre sa voie afin d’y trouver SA place. Il est vrai que les femmes sont rares dans les locaux du Centre de formation Le Chantier, de l’École Polymécanique de Laval ou encore à l’Institut de protection contre les incendies, mais celles qui y sont ont leur place et réussissent au même titre que leurs collègues masculins.

Prenez connaissance du témoignage de Joany Bissonnette, diplômée en Mécanique industrielle de construction et d’entretien, de Vicky Tremblay, élève en Mécanique automobile ou découvrez le parcours fascinant de Gabriel Leblanc, élève en Confection sur mesure et retouche qui s’apprête à participer aux Mondial des métiers 2017, ce que vous découvrirez dans cette capsule. Vous verrez combien ils ont tous la passion de leur « métier non traditionnel ».

Pour les femmes, certaines initiatives ont été mises sur pied pour démystifier les milieux plus masculins, et pour les inciter à suivre cette voie. Le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) vient de lancer la nouvelle édition de son concours Chapeau, les filles ! qui souligne la volonté et le travail des femmes inscrites à un programme de la formation professionnelle ou technique qui mène à l’exercice d’un métier traditionnellement masculin. De plus, le Collège Montmorency, en collaboration avec l’Institut de protection contre les incendies du Québec (IPIQ) de la Commission scolaire de Laval (CSDL), a créé la campagne de promotion Les filles ont le feu sacré ! qui vise à initier les jeunes femmes de 15 à 25 ans à la carrière de pompière. Il existe d’autres initiatives à découvrir qui ont été mises sur pied afin d’attirer des hommes et des femmes dans des secteurs moins courus et de favoriser la mixité en emploi, et ce, selon la région où on se trouve. Il est vrai que le domaine de la santé est moins populaire auprès des hommes et que le milieu de la construction peut sembler moins propice pour les femmes, mais il suffit d’abord de s’écouter et d’aller là où la passion nous mène ! Et qui sait si cette rareté ne jouera pas à notre avantage justement ?

Voici quelques programmes de formation traditionnellement féminins qui attirent chaque année des élèves masculins à la formation professionnelle de la CSDL :

Et voici certains programmes de la CSDL menant vers des métiers masculins qui attirent des femmes :

 

 

 

 

 


 

 


Site Internet de la CSDL Site Internet de la CSDL Site Internet «Ma carrière se dessine» - page d'accueil