L’École hôtelière de Laval préparera 2 000 portions pour soutenir le réseau des banques alimentaires

L’École hôtelière de Laval se joint au mouvement des Cuisines solidaires de la Tablée des Chefs, une initiative visant à préparer 800 000 repas pour les personnes dans le besoin. Dès cette semaine, une équipe réduite formée de cuisiniers et de pâtissiers, tous enseignants ou membres du personnel de l’École hôtelière de Laval, effectueront la production de plus de 2 000 portions de viandes, de légumes et de sauces qui seront redistribuées dans le réseau des Banques alimentaires du Québec.

C’est avec la volonté d’aider les gens dans le besoin et de mettre la main à la pâte que les enseignants ont manifesté le désir de se joindre au mouvement. Comme la pandémie de Covid-19 frappe plusieurs secteurs et que les personnes et les familles en situation d’insécurité alimentaire ont augmenté, l’École hôtelière de Laval a mis tout en place pour concrétiser le projet. C’est en respectant les principes de distanciation sociale et les mesures les plus strictes d’hygiène et de salubrité nécessaires pour protéger la santé de ses employés pendant l’opération ainsi que pour protéger les gens en bénéficieront, que l’école a accepté de répondre à l’appel de la Tablée des Chefs. « Nous avons l’équipement et l’expertise nécessaires pour participer à de telles initiatives de solidarité sociale. Nous devions embarquer dans le mouvement. Je suis particulièrement fier de constater que plusieurs enseignants et membres du personnel de l’école se sont portés volontaires, » a dit Martin Vallée, directeur adjoint de l’École hôtelière de Laval et répondant auprès de la Tablée des Chefs.

C’est ainsi que l’École hôtelière de Laval prépare actuellement dans ses locaux des cubes de porc à l’italienne, de la sauce tomate et des légumes d’accompagnement. Toute la matière première nécessaire à la préparation de cette recette ainsi que les contenants et étiquettes ont été fournis de façon clé en main par la Tablée des Chefs. « Nous désirions utiliser nos cuisines au profit la communauté. Nous sommes chanceux d’être en santé et d’avoir un emploi. Aider les gens dans le besoin était juste naturel pour nous », a mentionné Cédrik Lalande, enseignant en Pâtisserie au cœur de projet.

Pour partager cet article: